Algérie : deux figures de la contestation arrêtées avant les élections législatives

Par , publié le .

International

Des interpellations ont eu lieu jeudi soir, à  l’avant-veille des élections législatives anticipées. Un scrutin au cours duquel les électeurs algériens sont appelés à  élire les 407 députés de la future assemblée populaire nationale. Il est rejeté par le Hirak et par une partie de l’opposition. L’un des enjeux sera d’ailleurs le taux de participation, faible lors de la présidentielle de 2019 et du référendum sur la révision de la Constitution en fin d’année dernière. 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut