Algérie: le Conseil d’Etat suspend un nouveau parti d’opposition et ferme ses bureaux

Par , publié le .

International

Le tribunal a été saisi par le ministère de l’Intérieur contre le Parti socialiste des travailleurs (PST), petit parti d’opposition proche du Hirak, le mouvement qui réclame un changement radical du système de gouvernance. Cette nouvelle décision, la troisième visant un parti politique agréé, suscite la colère de plusieurs autres formations politiques de gauche qui expriment leurs inquiétude pour la liberté et la démocratie. 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)