Appel de Christchurch: Facebook va limiter l'utilisation des vidéos en direct
Il y a deux mois, le 15 mars, le tueur de Christchurch massacrait 51 personnes dans une mosquée, une tuerie qu'il avait diffusée en direct sur Facebook. Le réseau social, qui est toujours très critiqué pour son manque de réaction face de telles utilisations de sa plateforme, a annoncé ce mercredi des mesures. Cela coïncide avec la visite de Jessica Ardern Paris. La Premiere ministre néo-zélandaise y lance son appel de Christchurch, justement pour limiter la diffusion de messages terroristes sur internet.

Nous vous recommandons