Assassinat de Jovenel Moà¯se en Haà¯ti: le Premier ministre contre-attaque face aux soupçons

Par , publié le .

International

Soupçonné pour avoir été en contact avec l’une des personnes activement recherchées dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du président Jovenel Moà¯se, le Premier ministre Ariel Henry se défend et dénonce un « tapage » motivé par des « intérêts politiques ».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)