Assassinat de Thomas Sankara: «La France doit mettre à  disposition de la vérité tous les documents»

Par , publié le .

International

Ce mardi 13 avril, le tribunal militaire a décidé de la mise en accusation de l’ex-président Blaise Compaoré pour attentat à  la sureté de l’Etat, complicité d’assassinat et recel de cadavres dans le dossier de l’assassinat de l’ancien chef de l’Etat Thomas Sankara. Jérémie Sigué, spécialiste de la politique burkinabè et auteur, notamment, de « La faillite morale du chef d’Etat africain » aux Editions Le Pays, répond aux questions d’Edmond Sadaka.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut