Au tour de Beyoncé et Rihanna de réclamer justice pour George Floyd

Bouleversées par la mort de George Floyd, un Afro-américain décédé Minneapolis après une arrestation violente, les deux chanteuses demandent ce que justice soit rendue.

La mort deGeorge Floyd a ravivé les plaies raciales des Etats-Unis, provoquant des émeutes dans plusieurs grandes villes du pays. Et l'arrestation et l'inculpation du policier Derek Chauvin pour «homicide involontaire» et «acte cruel et dangereux ayant causé la mort» n'ont pas calmé les tensions. Bien au contraire. À l'instar des Américains dans la rue, de nombreuses personnalités ont fait part de leur colère, de leur tristesse et de leur indignation sur les réseaux sociaux. Après Ava DuVernay, Angèle, Aïssa Maïga, Lady Gaga, Madonna ou encore Naomi Campbell, c'est au tour des chanteusesBeyoncé etRihanna de réclamer justice pour George Floyd.

Sur Instagram, la première a exprimé sa douleur face cette nouvelle bavure policière. «Nous avons besoin de justice pour George Floyd. Nous avons tous été témoins de son assassinat en plein jour. Nous sommes brisés et dégoûtés. Nous ne pouvons pas normaliser cette douleur. Je ne parle pas seulement aux gens de couleur. Si vous êtes blanc, noir, brun de peau ou quoi que ce soit entre les deux, je suis sûre que vous vous sentez désespéré par le racisme qui sévit en Amérique en ce moment», a commencé la femme de Jay-Z dans une vidéo. Regrettant des meurtres récurrents et trop souvent impunis, Beyoncé ajoute que, malgré l'inculpation de Derek Chauvin, «la justice est encore loin d'avoir été rendue».

Désormais, un lien ajouté sur son profil Instagram renvoie versson site officiel, qui affiche une photo de George Floyd surplombée du hashtag #Wecantbreathe (comprenez, «Nous ne pouvons plus respirer»), en référence aux derniers mots de George Floyd, suppliant le policier blanc qui maintenait son genou sur son coup de relâcher son emprise.

En vidéo, Etats-Unis : quatre policiers limogés après la mort d'un homme noir au cours de son interpellation


Rihanna a, elle aussi, tenu rendre hommage George Floyd. «Ces derniers jours, l'ampleur du désespoir, de la colère et de la tristesse que j'ai ressentis m'ont submergée», a confié la chanteuse de 32 ans dans un message posté sur son compte Instagram, suivi par 83 millions d'abonnés. «Regarder mon peuple se faire assassiner et lyncher jour après jour a poussé mon coeur dans ses retranchements.» Puis d'ajouter : «Derek Chauvin me hante !»

Comme Beyoncé et Rihanna, plusieurs célébrités ont pris la parole ces derniers jours. «Tu méritais de respirer, une dignité, une vie, a notamment écrit Ava Duvernay, la réalisatrice deSelma(2014). Pas de mourir dans la rue, tué par le genou d'un policier blanc appuyé sur ta nuque. Tu mérites nos larmes, nos prières, notre colère, notre action.» Quant au mannequinNaomi Campbell, elle s'est déclarée «dégoûtée et fatiguée d'être triste» de voir des Afro-Américains «mourir sans raison». D'autres, comme la chanteuseAngèle et l'actriceLupita Nyong'o, ont partagé le portrait de George Floyd accompagné des hashtags #georgefloyd, #justiceforgeorgefloyd ou encore #blacklivesmatter.

.lefigaro.fr

Nous vous recommandons