Beyrouth : Macron appelle les dirigeants libanais des réformes «sans plus tarder»

Beyrouth : Macron appelle les dirigeants libanais des réformes «sans plus tarder»

Setal Le 2020-08-07  Source
24 heures après la double explosion qui a ravagé une partie de la capitale libanaise, le président de la République de la France, Emmanuel Macron, s'est rendu Beyrouth, ce jeudi 6 août. Sur place, il a annoncé qu'il voulait «organiser l'aide internationale» pour le Liban. Avant d'appeler les dirigeants libanais des réformes «sans plus tarder». Il est le premier chef d'Etat étranger se rendre au Liban après les explosions qui ont ravagé des pans entiers de la capitale libanaise, faisant au moins 137 morts et 5 000 blessés.

«Nous aiderons organiser dans les prochains jours des soutiens supplémentaires au niveau français, au niveau européen», a déclaré le Président français qui a été accueilli son arrivée l'aéroport international de Beyrouth par le Président Michel Aoun. Qui signale que la France a déj envoyé des secouristes et des médicaments.

Et d'ajouter : «Je souhaite organiser la coopération européenne et plus largement la coopération internationale».

Entreprendre les réformes exigées par la communauté internationale

Macron a profité de sa visite pour rencontrer les principaux dirigeants libanais. A l'occasion, il les a appelés entreprendre sans plus tarder les réformes exigées par la communauté internationale. Il dit : «Aujourd'hui, la priorité, c'est l'aide, le soutien la population sans condition. Mais il y a l'exigence que la France porte depuis des mois, des années, de réformes indispensables dans certains secteurs». Parmi ces réformes, le chef de l'Etat français a notamment cité le secteur de l'électricité.

A l'en croire, «si ces réformes ne sont pas faites, le Liban continuera de s'enfoncer».

Le président français a également indiqué qu'il souhaitait avoir «un dialogue de vérité» avec les responsables libanais, car, ajoute-t-il, «au-del de l'explosion, nous savons que la crise ici est grave, elle implique une responsabilité historique des dirigeants en place». Ainsi, Macron compte proposer «un nouveau pacte politique» aux responsables libanais.

Nous vous recommandons