Birmanie: la junte resserre son emprise sur Aung San Suu Kyi

Par , publié le .

International

La junte birmane resserre son emprise sur Aung San Suu Kyi. Déjà  condamnée à  six ans de détention ces dernières semaines, l’ex-dirigeante a de nouveau été inculpée, vendredi 14 janvier, pour corruption. Visée par une multitude de procédures judiciaires, la prix Nobel de la paix est assignée à  résidence depuis le coup d’Etat militaire du 1er février. Si elle est reconnue coupable, elle risque jusqu’à  160 années de détention. 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)