Birmanie: taper sur des casseroles contre la junte, désormais un crime de haute trahison

Par , publié le .

International

En Birmanie, la tradition de frapper sur des pots et des casseroles pour signifier son rejet de la junte militaire est désormais punissable de haute trahison, et pourra valoir entre trois ans de prison et une condamnation à  mort. Une décision qui tombe moins d’une semaine avant le premier anniversaire de la prise de pouvoir par les militaires, le 1er février 2021.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)