Burkina Faso: deux nouvelles interpellations après la manifestation du 27 novembre

Par , publié le .

International

Au Burkina Faso, des acteurs de la société civile et membres de la coalition d’organisations ayant appelé à  la marche de samedi dernier sont depuis, ce jeudi 2 décembre, à  la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. Ils sont notamment accusés d’atteinte à  la sà»reté de l’Etat et destruction de biens publics.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)