Cameroun: les appels au calme se multiplient après la mort d’une petite fille à  Buea

Par , publié le .

International

Les réactions se succèdent après la mort d’une petite fille à  Buea, en zone anglophone, tuée par un gendarme, jeudi 14 octobre. De nombreux habitants avaient ensuite marché dans les rues de la ville une partie de la journée, sans heurts, appelant à  ce que la violence cesse, dans cette région marquée par un conflit armé entre séparatistes et forces gouvernementales depuis bientôt cinq ans.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)