Comores: le gouvernement nie toute implication dans la mort du militaire à  la retraite

Par , publié le .

International

Aux Comores, le ministre de l’intérieur a fait une mise au point mercredi à  propos du décès d’un militaire retraité lors d’un interrogatoire dans une caserne. L’affaire agite le pays depuis une semaine car le corps avait été enterré sans prière puis exhumé par la famille pour identification. L’opposition accuse le gouvernement de couvrir une lourde bavure des forces armées, chef d’état-major en tête, au mépris même de l’islam, la religion constitutionnelle du pays.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut