Coronavirus: la Turquie va libérer des prisonniers, mais pas de détenus politiques
Dans le contexte de l'épidémie de nouveau coronavirus, la Turquie vide en partie ses prisons surpeuplées. Un tiers des détenus, soit environ 90000 personnes, devraient bientôt bénéficier d'une libération anticipée ou d'une assignation résidence en vertu d'une loi débattue ce mardi au Parlement. Mais une partie des prisonniers, dont ceux jugés ou condamnés pour « terrorisme », sont exclus de ces mesures. Et parmi eux, de nombreux détenus politiques.

Nous vous recommandons