Cote D'ivoire
Dans une correspondance, hier vendredi, la Cour africaine des Droits de l'homme et des peuples a appelé la réintégration de l'ancien président Laurent Gbagbo dans le processus électoral en cours. La cour a, dans un jugement, récusé l'exclusion de ce dernier de la Présidentielle. Elle a demandé ''la suspension de l'inscription de la condamnation du président Laurent Gbagbo sur son casier judiciaire et sa réintégration sur la liste électorale''.
Par ailleurs, l'institution judiciaire africaine ordonne l'Etat ivoirien de ''prendre toutes les mesures nécessaires en vue de lever immédiatement tous les obstacles empêchant M. Gbagbo de participer au scrutin''. Une mesure similaire avait été exigée l'endroit de l'ancien président de l'Assemblée nationale Guillaume Soro. Pendant ce temps, Alassane Ouattara, dans une interview accordée "Paris Match'', estime que ''les candidatures de Soro et Gbagbo relèvent de la provocation''. Ses rivaux, justifie-t-il, n'ont pas un casier judiciaire vierge.

Nous vous recommandons

International

Côte d'Ivoire

Enqueteplus

International

Kaolack: Philip Lalliot inaugure l'espace ''Campus France''

Aps

International

OMVG, ''un bel exemple de collaboration et d'intégration'' (diplomate)

Aps