Ethiopie: 78 personnes inculpées suite au coup d'Etat manqué en Amhara
Le 22 juin dernier, le président de l'Etat régional Amhara avait été tué avec deux autres hauts responsables. Quelques heures plus tard, le chef d'état-major de l'armée fédérale tombait son tour Addis-Abeba, sous les balles de son garde du corps. Après plus de cinq mois d'enquête, les autorités éthiopiennes affirment que la cible suivante était le chef d'état-major adjoint.

Nous vous recommandons