Ethiopie: HRW déplore le «déni» des autorités sur le massacre d’Aksoum

Par , publié le .

International

L’organisation Human Rights Watch a répondu jeudi 13 mai au procureur général d’Ethiopie. Dans un communiqué publié lundi sur le massacre perpétré dans la ville d’Aksoum, en novembre, ce dernier affirmait que la « grande majorité » des personnes tuées ce jour-là  étaient « des combattants, et non des civils », contrairement à  ce qu’affirment les enquêtes de plusieurs ONG. Mais l’organisation américaine réplique que son enquête dénonçait surtout les représailles à  l’attaque examinée par le procureur.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut