Guinée

La tension monte en Guinée. Hier, un camp militaire de Samoroya, précisément celui des commandos de la région de Kindia, situé 135 km de Conakry, était la cible de tirs armés depuis la nuit du jeudi dernier. Des affrontements qui ne sont pas d'ailleurs sans conséquence, car le colonel du camp y a perdu la vie.

A cela s'ajoute l'inaccessibilité la presqu'île de Kaloum, une sous-préfecture de la préfecture de Conakry.

La localité est un centre névralgique de la capitale, car elle abrite le siège du gouvernement, celui de l'Assemblée nationale, le palais présidentiel, les ministères, les ambassades et les banques' Ainsi, en plus d'un contrôle minutieux, la sécurité autour du palais présidentiel a également été renforcée.

Nous vous recommandons

International

"Islamisme" en France: échanges houleux entre Erdogan et Macron

Setal

International

Côte d'Ivoire

Enqueteplus