Israà«l aurait blanchi des enquêtes sur les manifestations de la «Grande marche du retour»

Par , publié le .

International

L’Etat hébreu aurait blanchi la vérité et protégé des responsables politiques et militaires au lieu de les condamner pour leur conduite lors des manifestations de la « Grande marche du retour » en 2018. C’est ce qu’a dénoncé ce jeudi 2 décembre le Centre palestinien pour les droits de l’homme (PCHR) de Gaza et l’ONG israélienne B’Tselem dans un nouveau rapport.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)