Kazakhstan: à  Almaty, le climat reste très pesant même après le retrait des forces armées russes

Par , publié le .

International

Les forces armées russes et leurs alliés ont achevé leur retrait du Kazakhstan ce 19 janvier, après leur déploiement visant à  épauler le pouvoir dans ce pays autoritaire d’Asie centrale, menacé début janvier par une contestation sociale et politique et des émeutes meurtrières. Ce mercredi également, l’état d’urgence a pris fin. Pourtant, à  Almaty, première ville du pays et épicentre des protestations, des violences et de la répression, le climat reste très pesant.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)