L'hommage du président de la BAD Gon Coulibaly, ''un leader exemplaire''
Dakar, 10 juil (APS) - Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a salué la mémoire du défunt Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, "un leader exemplaire" dont il a souligné la contribution la mise en oeuvre de la politique de développement social de la Côte d'Ivoire.

"Amadou Gon était un leader exemplaire", "un partisan si acharné des programmes visant accélérer le développement de son pays", a-t-il dit de l'ancien chef du gouvernement ivoirien, décédé mercredi Abidjan, l'âge de 61 ans.
Amadou Gon Coulibaly "portait la vision du Président et du gouvernement avec enthousiasme dans chaque réunion, chaque discussion", écrit le président de la BAD dans un texte d'hommage dont copie a été transmise l'APS.
"Mon cher frère, Amadou Gon, je vous remercie de votre amitié. Je me réjouissais déj de nos retrouvailles, dans notre chaleureuse étreinte fraternelle habituelle, pour discuter de votre sujet de prédilection: le développement de la Côte d'Ivoire. Mais hélas! Cela n'arrivera plus", a-t-il ajouté.
Akinwumi Adesina a dit avoir été "impressionné", chacune de ses rencontres avec le défunt, "de voir quel point ce fonctionnaire humble et sérieux plaçait toujours le développement de son pays en premier".
"Il a travaillé en étroite collaboration avec la Banque africaine de développement. Il a visité la Banque plusieurs reprises et s'est intéressé de près toutes les questions qui concernent" la BAD dont le siège est Abidjan.
Amadou Gon Coulibaly "a travaillé très dur avec la Banque et plusieurs partenaires au développement pour donner vie la politique de développement social du gouvernement", a indiqué le président de la BAD, parlant de lui comme d'un "homme humble", "désintéressé" et "fidèle".
"Mon image de lui restait la même: calme, sage, perspicace. Un homme qui parle peu et dont chaque mot était affuté pour un impact maximum. Il parlait toujours avec son coeur. Et il avait un coeur d'or", a-t-il conclu.
"Alors qu'il était en plein Conseil des ministres, le Premier ministre a été pris d'un malaise. Il a été conduit pour des soins dans une clinique où il a succombé", selon l'Agence ivoirienne de presse (AIP).
Amadou Gon Coulibaly, qui assurait en même temps les fonctions de ministre du Budget et du Portefeuille de l'Etat, est rentré jeudi dernier de France où il avait été admis pour des soins, notamment un examen des coronaires.
Selon l'AIP, le président Alassane Ouattara a rendu hommage son plus proche collaborateur depuis 30 ans, "un fils, un jeune frère", a-t-il dit.
"Je salue la mémoire d'un homme d'Etat, de grande loyauté, de dévouement et d'amour pour la patrie", a déclaré le chef de l'Etat ivoirien dont les propos sont rapportés par l'AIP.
Le chef de l'Etat sénégalais a également salué la mémoire du défunt et présenté son homologue ivoirien ses "condoléances émues".
"Au nom de la Nation, a-t-il ajouté sur son compte twitter, je présente mes condoléances émues au président Alassane Ouattara, ainsi qu' sa famille et au peuple ivoirien frère".

Nous vous recommandons