L’ancien vice-président du CNT Kaou N’Djim condamné à  six mois de prison avec sursis

Par , publié le .

International

Le tribunal de la commune 4 de Bamako a rejeté vendredi 3 décembre les exceptions soulevées par les avocats de Kaou Ndjim, ex-quatrième vice-président du Conseil national de transition (CNT), et l’a condamné à  six mois de prison avec sursis et 500 000 francs d’amende. Il était poursuivi pour « atteinte au crédit de l’état et injures commises via les réseaux sociaux ». Après le verdict, pas question pour lui de quitter la politique.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)