Les journées «villes mortes» dans le Biafra portent un coup à  l’économie nigériane

Par , publié le .

International

Des journées « villes mortes » dans le sud-est du Nigeria à  l’appel des séparatistes ont coà»té plusieurs millions de Nairas à  l’économie. C’est ce que révèle un nouveau sondage publié le 13 septembre. Depuis le 9 aoà»t 2021, le mouvement des peuples indigènes du Biafra, Ipob, appellent les habitants à  ne pas sortir les lundis.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)