Mali : La Charte de la transition adoptée par les participants des concertations.
Toutes les forces vives de la Nation malienne ont adopté ce samedi la charte de transition qui complète la Constitution du 25 février 1992 lors du troisième jour du conclave qui constituait l'ultime phase des concertations au centre international de conférence de Bamako.

Un président et un vice-président civil ou militaire désigner par un collège mis en place par les militaires du CNSP, un gouvernement de 25 membres et un conseil national qui auront tous une durée de 18 mois, tel est l'attelage de la transition comme proposé dans la charte. Moussa Camara a lu le rapport final de la charte et la feuille de route de la transition adoptés par les participants.

Le Conseil national de transition est censé regrouper 121 personnes réparties entre le M5-RFP, les partis politiques, les journalistes, la société civile, les religieux, la diaspora, les jeunes et les femmes. La Charte prévoit également un Premier ministre la tête d'un gouvernement de 25 membres.

Le CNSP qui s'est félicité de la richesse des discussions, ajoute que « nous nous engageons mettre en oeuvre l'ensemble de ces résolutions pour le bonheur du Peuple malien. Sachez que la Nation entière attendait le fruit de votre travail et ne doutez point que votre contribution l'édification d'un Mali nouveau ne sera point oubliée ».

Ne pouvant pas aller sans la communauté internationale qui a fini de les sanctionner, le président du CNSP le Colonel Assimi Goïta conclut : « ce qui nous attend est tout aussi ardu. Nous demandons l'appui de la communauté internationale..

Nous vous recommandons

International

Cote D'ivoire

Enqueteplus