Marseille: des assureurs sans coeur?
Un mois après la tragédie des effondrements d'immeubles de la rue d'Aubagne et ces huit victimes à Marseille, plus de 1500 personnes ont été déplacées de chez elles en attendant le diagnostic de leur bâtiment. Les propriétaires de l'immeuble en face de ceux du drame ont eu la très mauvaise nouvelle de recevoir un courrier, via leur syndicat de copropriété, de leur assureur Groupama pour leur retirer la garantie «effondrement» de leur contrat d'assurance.

→ Lire l'article au complet sur Rfi



Nous vous recommandons