Mort d’al-Sahraoui: la ville de Gao encore marquée par l’empreinte du chef terroriste

Par , publié le .

International

La disparition d’Adnan Abou Walid al-Sahraoui met donc fin à  un long règne du jihadiste au sein du Sahel. Membre fondateur du Mujao, proche des cadres d’Aqmi, al-Sahraoui a aussi marqué les habitants de Gao, ville qu’il a dirigée avec ses hommes lors de l’occupation jihadiste du nord du Mali en 2012.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)