Niger: 71 morts enregistrés dans l'attaque d'un camp militaire
Au Niger, l'armée a été frappée ce mercredi par l'attaque jihadiste la plus meurtrière du pays depuis 2015. Un camp militaire situé près de la frontière avec le Mali a été visé. Ce bilan est le plus lourd subi par l'armée nigérienne depuis le début des attaques jihadistes dans le pays, en 2015.

L'attaque mardi d'un camp de l'armée nigérienne à Inates, dans l'ouest du pays, proche du Mali, a fait au moins 71 morts et plusieurs disparus, a annoncé mercredi une source sécuritaire nigérienne.

Malheureusement, on déplore le bilan suivant: 71 militaires tués, 12 blessés, des portés disparus, et un nombre important de terroristes neutralisés », selon le texte qui estime les assaillants à « plusieurs centaines » et parle de « combats d'une rare violence ».


« L'attaque a fait plus de 60 morts » avait dans un premier temps annoncé cette source à l'AFP. « Les terroristes ont pilonné le camp à l'aide d'obus et de mortiers. Les explosions des munitions et de carburant sont surtout à l'origine de ce bilan très lourd ».

« Le président de la République, chef suprême des armées, Issoufou Mahamadou, a interrompu sa participation à la Conférence sur la paix durable, la sécurité et le développement en Afrique qui se tient en Egypte, pour rentrer à Niamey suite au drame survenu à Inates », a indiqué la présidence sur twitter.

Nous vous recommandons