Procès Bouaké: des déceptions face aux questions sans réponses pour les parties civiles

Par , publié le .

International

Le procès du bombardement de Bouaké touche à  sa fin. Après les auditions des ministres de l’époque en début de semaine, les avocats des quelque 80 parties civiles »“ survivants et proches des victimes »“ ont plaidé à  leur tour mercredi 14 avril. S’ils ont analysé différemment les errements du gouvernement français de l’époque, ils ont tous appelé à  la condamnation des trois accusés : Yury Sushkin, mercrenaire biélorusse, et Ange Gnanduillet et Patrice Ouei, deux officiers ivoiriens. Trois accusés jugés en leur absence.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut