Procès du putsch manqué au Burkina: le rôle de la Côte d'Ivoire en question
Au Burkina Faso, le procès du coup d'Etat de septembre 2015 continue. Les autorités ivoiriennes ont-elles soutenu le général Gilbert Diendéré et ses hommes' Au cours de l'interrogatoire du colonel major Boureima Kéré, ex-chef d'état-major du président de la transition, le parquet militaire a confronté l'accusé aux messages extraits de son téléphone. Durant le coup d'Etat, l'accusé était en contact avec des officiers généraux et le chef d'état-major particulier de la présidence ivoirienne. En plus du soutien financier et matériel, les officiers ivoiriens ont apporté leur aide en termes de stratégies militaires aux hommes du général Gilbert Diendéré jusqu' la fin du coup d'Etat manqué.

Nous vous recommandons