RDC: Kikwit encore en proie aux violences, Lamuka appelle au calme
Après la journée de jeudi marquée par de graves violences, une source onusienne évoque désormais au moins 18 morts avérés, dont deux policiers, dans plusieurs régions du pays. La journée de vendredi a été caractérisé par des manifestations, notamment dans la ville de Kisangani, qui auraient fait des victimes selon la société civile. De même que dans la ville de Kikwit, fief de Martin Fayulu, le candidat de la coalition Lamuka qui conteste les résultats provisoires de la présidentielle en RDC. Kikwit est la ville qui a payé le plus lours tribut jeudi avec au moins 12 victimes. La situation y était encore très tendue vendredi.

→ Lire l'article au complet sur Rfi



Nous vous recommandons