San Francisco interdit l'usage de la reconnaissance faciale à sa police
Les élus de San Francisco ont décidé ce mardi 14 mai à une large majorité d'interdire à leur police l'utilisation de logiciels de reconnaissance faciale pour retrouver des auteur de crime ou de délits. San Francisco devient ainsi la première ville des Etats-Unis à bannir ces logiciels de surveillance très controversés. Les élus de cette capitale mondiale des nouvelles technologies estiment que la reconnaissance faciale quand elle est utilisée pour lutter contre la criminalité, constitue une menace pour la démocratie et la vie privée.

Nous vous recommandons

International

Le Portugal tient le populisme à distance

Rfi