Taà¯wan: les bateaux de haute-mer pointés du doigt pour la maltraitance des marins migrants

Par , publié le .

International

Taà¯wan, archipel situé au large de la Chine, est le deuxième pays au monde en termes de nombre de bateaux de pêche en haute-mer, les hauturiers. Ces navires qui peuvent passer plusieurs mois en mer embauchent essentiellement des travailleurs pauvres migrants, venus d’Asie du Sud-Est. Il s’agit d’une industrie très lucrative. Mais depuis l’an dernier, Taà¯wan est sous le feu des critiques pour des atteintes aux droits de l’homme répétées sur ces navires de pêches.

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut