Une adolescente meurt d'un "choc toxique" à cause d'un tampon hygiénique

Une adolescente meurt d'un "choc toxique" à cause d'un tampon hygiénique

Leral Le 2020-01-14  Source

Maëlle, une adolescente de 17 ans, est décédé après un «choc toxique» causé par un tampon hygiénique.

Maëlle, une adolescente de 17 ans, est décédé d'un choc toxique provoqué par un tampon hygiénique. La jeune femme, originaire de Belgique, a été victime d'une infection causée par une substance toxique dans le sang.« Notre Maëlle, 17 ans, grande sportive, pleine de vie et de projets, vient de nous quitter en moins de 48 heures dû au choc septique de ses tampons' Elle avait pourtant été vue 5 heures après les premiers symptômes par un médecin de garde", explique Laurence, la mère de Maëlle à Sudinfo.

Lundi soir, les premiers symptômes apparaissent : la jeune fille est fiévreuse et prise de vomissements. « On a pensé à une gastro », témoigne Laurence. Après un appel au médecin qui constate les symptômes de la gastro-entérite, l'adolescente est hospitalisée où elle est traitée pour déshydratation.Sans résultats concluants, elle est alors transférée aux soins intensifs d'un autre hôpital où le choc septique est diagnostiqué.

«Nous voulons que tout le monde soit informé des risques liés à l'utilisation des tampons hygiéniques : même le personnel soignant, des médecins aux ambulanciers», alerte la mère de la jeune fille.

Afin d'éviter un choc toxique, les chercheurs préconisent de changer régulièrement de tampon hygiénique. D'après eux, il faudrait les porter quatre heures, six au maximum afin d'éviter tout risque.





Source : Autre presse

Nous vous recommandons