Adeline Blondieau: victime d'un burn-out, elle raconte son calvaire

Adeline Blondieau: victime d'un burn-out, elle raconte son calvaire

Voici Le 2019-03-15  Source

À trop se donner dans le travail et dans sa vie de maman, Adeline Blondieau a fait un burn-out. Une épreuve traumatisante pour l'ex-actrice qui a réussi rebondir après un énorme passage vide.

Reconnu depuis peu comme maladie liée au travail, le burn-out frappe un grand nombre d'individus. Et il n'épargne personne, encore moins les célébrités. Parmi celles qui ont pété les plombs, on retrouve Jennifer Lawrence, Britney Spears mais aussi Rihanna, Kanye West et récemment Justin Bieber. Mais il n'y a pas qu'outre-Atlantique que les people sont victimes de surmenage. En 2016, l'humoriste Muriel Robin avouait Marc-Olivier Fogiel dans le Divan avoir traversé cette douloureuse épreuve: «Le burn-out, on est dans une maison dont les quatre murs sont intacts mais l'intérieur est cramé. La dépression, on ressent qu'on est triste, que les autres sont tristes. On a de la compassion, un avenir, on a envie de manger, on ressent les choses... Un burn-out, on ne ressent plus rien» décrivait-elle dans un récit glaçant.

>>> Valérie Kaprisky (Section de recherches) raconte son burn out 22 ans

Trois ans plus tard, c'est au tour d'Adeline Blondieau de parler de ce long combat qu'elle a mené face la maladie. Interviewée par le site belge 7sur7, l'ex-star de Sous le soleil est revenue sur le mal-être qu'elle a éprouvé et les solutions qu'elle a adoptées pour pouvoir s'en sortir: «J'ai rencontré des cheffes d'entreprises suisses qui avaient fait un burn-out et qui se réunissaient pour en parler. Elles tiraient des leçons de ce burn-out et de ses conséquences. J'ai compris que je ne devais pas avoir honte et m'enfermer en culpabilisant » explique-t-elle coeur ouvert.

Adeline Blondieau révèle les dessous de son burn-out

Mais avant d'aller mieux, Adeline Blondieau vivait un enfer: «Je me suis aperçue que j'étais complètement cramée. J'étais seule enfermée dans mon corps. Je ne pouvais plus parler, plus marcher. Et je voyais tout le monde qui continuait avancer». Le fils de l'ex-épouse de Johnny Hallyday en a aussi subi les conséquences: «Il ne voulait plus me voir parce que j'avais perdu 12 kilos. Il voyait un fantôme la place de sa mère. Quand j'arrivais parler, je bégayais. [...] J'étais une espèce de légume. Mon fils ne méritait pas d'avoir une mère comme ça». Une réflexion qui lui a permis d'avancer malgré les dires des médecins: «[Ils] m'ont dit que j'étais condamnée, que je ne parlerais plus, que je ne marcherais plus. [...] Certaines personnes sont tellement cramées qu'elles n'arrivent plus revenir dans une vie normale». Heureusement pour elle, Adeline Blondieau a trouvé la force de s'en sortir.

Nous vous recommandons