Affaire conclue: Caroline Margeridon victime d'une inscription malveillante sur des sites de rencontre

Caroline Margeridon a fait une étrange découverte sur Internet ! Comme l'acheteuse d'Affaire conclue l'explique sur une vidéo postée sur ses réseaux sociaux et repérée par le journaliste de l'AFP, Jean-François Guyot, elle est victime d'usurpation d'identité sur plusieurs sites de rencontre. "Bonjour mes amours, j'espère que vous allez bien. Aujourd'hui, c'est un petit message personnel parce que vous savez tous que je suis quelqu'un de publique. Et il y a un petit malin qui s'est permis de prendre mes photos sur les réseaux sociaux, et de m'inscrire sur des sites de rencontre, genre Tinder", révèle-t-elle avant de poursuivre : "Ma vie privée est très privée. Je ne suis pas célibataire donc je préfère vous prévenir."

En conclusion, l'antiquaire et maman de deux enfants lance un appel l'aide : "Si quelqu'un connaît le système de ces réseaux sociaux pour éviter ce genre de choses, s'il peut me donner un petit coup de main, pour que j'arrête tout ça, ce serait formidable ! Sinon, franchement, c'est pas grave, la vie est quand même très belle", déclare-t-elle, un large sourire aux lèvres.

Un message de Caroline #MARGERIDON, l'une des vedettes de #AffaireConclue, victime d'une inscription malveillante sur des sites de rencontres @France2tv https://t.co/hbVM2LNGbb

"" Jean-François Guyot (@JFGuyot) October 27, 2019

La communauté de Caroline Margeridon a tenu la soutenir : "Il y a des détraqués partout ! bon courage Caro !! J'ai vu que des personnes vous ont donné de bons conseils j'espère que vous allez arriver trouver la bonne solution !! Bisous des Landes !! ", "Un coup de "gueule"mérité.....bravo..chacun a le droit sa part d'intimité même les personnes publiques..", "bonjour Caroline il y a vraiment des gens s en scrupule courage", lit-on parmi les commentaires. Des messages bienveillants qui devraient lui réchauffer le c...ur.

View this post on Instagram

Petit message si quelqu'un d'entre vous a une solution pour (...)

Nous vous recommandons