Amel Bent & Lara Fabian : "Notre rôle, c'est de donner confiance aux talents"

Amel, vous avez été jurée de The Voice Kids, Lara vous l'avez été dans la version québécoise. En quoi cette expérience vous a-t-elle nourries pour cette saison ?

Amel Bent : Avec les kids, mon côté maman prenait le dessus. Avec les adultes, je suis plus cash.

Lara Fabian : Je l'appréhende comme une nouvelle expérience de transmission. Dans les deux versions, les valeurs sont identiques : il est question de bienveillance, d'écoute, de volonté d'accompagnement... Cet accompagnement est cependant différent selon qu'il s'agisse d'une identité culturelle française ou d'une identité culturelle québécoise.

Quelle étape préférez-vous ?

L. F. : Chaque étape de The Voice a son charme, celle des auditions l'aveugle est particulièrement intéressante. Il n'y a rien de plus fort que d'être bouleversé sans image.

A. B. : L'étape la plus excitante pour moi, c'est les coachings. On apprend les connaître, on travaille, c'est la seule fois où je peux leur imposer ma vision.

Quelle forme va prendre votre coaching ?

L. F. : J'ai des talents très différents dans mon équipe. Mon point fort, c'est l'adaptabilité. Mon coaching consiste la fois pousser les artistes dans ce qu'ils savent déj très bien faire et aussi les inviter sortir de leur zone de confort. C'est très intéressant de voir de quoi ils sont capables quand ils ne sont plus dans le registre auquel ils sont habitués. Il y a tellement de richesses aller chercher en marge de qui nous sommes.

A. B. : J'ai envie de surprendre. Je sais exactement où j'ai envie d'emmener mes talents, ce que je peux leur faire chanter pour épater les autres. Je ne fais aucun choix par hasard. Et je ne suis pas l pour faire de la télé. Notre rôle c'est d'accompagner, mais c'est aussi de permettre tous d'explorer des registres auxquels ils n'avaient pas pensé ou sur lesquels ils ne seraient pas allés d'eux-mêmes. C'est aussi une façon de leur donner confiance. Si je leur propose (...)

Nous vous recommandons