Anthony Matéo (La Bataille des Couples): "Je veux montrer l'exemple aux jeunes"

Pourquoi avoir voulu participer à La Bataille des Couples, qui plus est comme célibataire ?

La production m'a contacté. Etant célibataire, on m'a proposé de participer au tournage avec une fille qui me plaisait bien, que je ne connaissais pas et que j'avais envie de découvrir. J'aimais l'idée de rencontrer quelqu'un à l'autre bout du monde comme ça, et de vivre une expérience de fou. J'ai tout de suite pensé à Emma, on discutait sur les réseaux sociaux depuis quelques temps et elle me plaisait. La production a contacté Emma qui était disponible, et moi ça m'enchantait beaucoup de la rencontrer.

Quelle a été ta réaction en voyant Emma pour la première fois sur la plage ?

Je ne l'avais jamais vue en vrai, uniquement en photos. J'ai été agréablement surprise car elle est très mignonne. J'avais hâte de la découvrir. Malheureusement, le contexte n'a pas joué en notre faveur car mes amis Dylan et Fidji ont été rapidement mis sur la sellette. J'étais là pour rencontrer Emma, mais aussi pour jouer.

Sur le tournage, tu as dit que ton projet si toi et Emma gagnaient l'aventure, c'était de lui passer la bague au doigt. Le pensais-tu vraiment ?

Je pense que tout le monde connaît mon humour, un peu lourd sur les bords [rires]. On n'avait pas vraiment discuté de projets en commun car on se connaissait à peine. Après, ça fait un moment que je pensais à me poser et à rencontrer quelqu'un, ce n'était pas soudain car ça fait tout de même trois ans que je suis célibataire. A terme, j'ai envie d'avoir une vie de famille, même si je sais que j'ai encore le temps. Ma vie est très intense, et les tournages coupent aussi du reste du monde. Et justement les tournages c'est le seul moment où j'ai vraiment la chance de rencontrer quelqu'un, car sinon je voyage beaucoup. Et puis comme ça, Emma a pu me voir vraiment comme je suis, sur mon lieu de travail en tournage et avec mes amis.

Qu'est-ce que cela t'a fait de revoir Lucie Mariotti, toi qui avais déjà

(...)

Nous vous recommandons