Astrid Veillon: ce qui l'inquiète le plus face au Coronavirus et ça n'est pas une question de santé

Astrid Veillon: ce qui l'inquiète le plus face au Coronavirus et ça n'est pas une question de santé

Voici Le 2020-04-08  Source

De retour avec une quatrième saison de Tandem, Astrid Veillon est, elle aussi, confinée. En ces temps troublés par l'invasion du Covid-19, l'actrice ne cache pas son inquiétude sur un tout autre sujet.

À quelques jours de lancer une nouvelle saison de Tandem sur France 3, Astrid Veillon a accordé une interview Télé Magazine. L'occasion pour la comédienne de faire quelques annonces sur cette nouvelle salve policière. « Cette année, Léa [le rôle qu'elle interprète NDLR] a décidé de tourner la page avec Paul, elle vise de nouveaux horizons, déclare l'actrice. Autre nouveauté, elle va essayer d'être drôle. C'est souvent raté mais elle lâche un peu les chevaux. » Annonçant que cette quatrième saison était la plus aboutie en terme d'écriture, Astrid Veillon ajoute : « Au départ, on m'a choisie parce que dans la tête des producteurs, j'étais Léa. En réalité, le personnage était écrit dans la projection que les gens se faisaient de moi : autoritaire, les yeux verts, rentre-dedans. » Aujourd'hui, la comédienne est heureuse car l'évolution de son personnage s'éloigne de ce qu'elle est dans la vraie vie. « J'ai la prétention de dire que quand Astrid fait de l'humour, ça fait rire, souligne-t-elle. Mais Léa non. »

Fini de rire face aux conséquences du coronavirus

Si Tandem peut être diffusé en Avril, c'est parce que cette quatrième saison a été mise en boite bien avant l'ordre de confinement face la pandémie coronavirus. Aujourd'hui, Astrid Veillon est comme le reste du pays : l'arrêt , en famille et domicile. « J'ai la chance d'être dans ma campagne [près d'Aix-en-Provence NDLR] avec de la vue, du terrain. Je suis une privilégiée, concède-t-elle avant de donner quelques grands axes de son emploi du temps quotidien. Alors oui, je fais trois heures d'école chaque jour mon fils mais ce moment nous oblige apprendre plein de choses sur nous-même » Un temps pour soi qui l'a poussé une réflexion sur son rôle dans la société, mais aussi sur ce qu'allait devenir le monde après le confinement. « Ce qui m'inquiète le plus, c'est l'après, confie Astrid Veillon. Je garde espoir que l'on tire des leçons de tout cela. » Elle n'est pas la seule...

Nous vous recommandons