Aznavour, les yeux dans les yeux dans Canal +

«Le regard de Charles» est une superbe évocation du chanteur, disparu en 2018.

S'il emprunte les codes de ces deux genres, Le Regard de Charles n'est ni tout fait un autoportrait ni réellement un biopic. Sa forme hybride et assez audacieuse confère justement au film un charme particulier. Son réalisateur, Marc Di Domenico, y voit «une forme d'autofiction». Proche du chanteur depuis une vingtaine d'années, ce producteur musical devenu cinéaste a eu la lourde tâche d'assembler les archives filmées par Aznavour au fil de sa vie et de sa carrière.

Remisées dans une pièce de son domicile du sud de la France, les bobines étaient restées pour la plupart inédites. En les visionnant, on découvre avec surprise le soin avec lequel le chanteur a consigné les grandes étapes de sa carrière et de sa vie.

Tendresse insoupçonnée

À compter de sa rencontre avec sa troisième épouse, en 1967, le style des images change. On passe de plans courts et rapides des portraits plus posés, aux cadres plus serrés. Aznavour se fait plus tendre, semble moins obnubilé par son destin que par la famille qu'il va former avec celle qui restera sa femme jusqu' sa mort, et qui lui donnera trois enfants. Face la responsabilité énorme d'assembler ces archives, charge accentuée par la disparition du chanteur pendant la confection du film, Marc Di Domenico écoute les encouragements d'Aznavour, qui lui dit: «Tu vois des choses que je ne vois pas, vas-y.» Il exhume une tendresse que l'on ne soupçonnait pas chez cet homme endurci par les épreuves et le rejet massif dont il avait fait l'objet ses débuts, et dont il n'avait jamais vraiment guéri.

Fou de cinéma, acteur né, Aznavour collectionnait les bobines de films rares, qu'il projetait chez lui. On est frappé par la qualité des images capturées par sa caméra (la première lui fut offerte par Edith Piaf), en tournée ou domicile. Surtout, le chanteur capture des images compter de 1948, époque où cela n'est pas encore démocratisé. Ce qui rend plus (...)

Nous vous recommandons