Benjamin Griveaux: La République en marche dévoile une date pour l'annonce de son remplaçant

Benjamin Griveaux: La République en marche dévoile une date pour l'annonce de son remplaçant

Voici Le 2020-02-14  Source

Benjamin Griveaux a renoncé à briguer la mairie de Paris ce vendredi 14 février après la publication de vidéos à caractère pornographique non authentifiées où il apparaîtrait. La République en Marche a annoncé la date à laquelle sera dévoilé le nom de son remplaçant.

En une seule journée, Benjamin Griveaux a traversé une tempête médiatique sans précédent dans l'histoire des municipales parisiennes. Suite à la diffusion de plusieurs vidéos à caractère sexuel non authentifiées où il apparaîtrait, le prétendant à la mairie de Paris a décidé de renoncer à son projet de candidature. Avant même cette affaire, Benjamin Griveaux avait déjà confié ses difficultés à affronter les nombreuses attaques contre sa personne et ses proches. Dans sa déclaration de renoncement, Benjamin Griveaux a dénoncé des «attaques ignobles mettant en cause [sa] vie privée ». Et d'ajouter : « Ma famille ne mérite pas cela.» La diffusion de ces vidéos compromettantes a été revendiquée par Piotr Pavlenski, qui a souhaité par cet acte dénoncer l'hypocrisie du candidat et celle des politiciens en général. "Artiste" russe, réfugié politique en France, il a déjà été condamné pour avoir tenté de mettre le feu à la Banque de France.

Le nom du remplaçant rendu public en début de semaine

Le site controversé qui a accueilli les vidéos à l'origine du scandale a ,quant à lui, été mis hors ligne dès le début de la soirée, selon BFMTV. Mais la diffusion très large des vidéos avait déjà eu le temps de mettre un terme au destin de Benjamin Griveaux dans cette campagne. Dans un communiqué, La République en marche a indiqué dans la soirée du vendredi 14 février qu'à la suite des réunions qui ont eu lieu toute la journée jusqu'à 20h30 au siège du mouvement, la question du successeur de Benjamin Griveaux a été abordée. «Le processus se poursuivra ce samedi» a-t-il été précisé, toujours dans le même communiqué. Comme le relate LCI, le mouvement déclare qu'une décision sera prise et le nom du remplaçant du député sera «connu au plus tard en début de semaine prochaine.»De nombreux noms circulent, dont celui de Mounir Mahjoubi, ancien candidat et Delphine Bürkli, maire du 9e arrondissement. Le scandale n'a donc pas fini de créer des rebondissements.

Nous vous recommandons