Bernadette Chirac affaiblie: cette décision qui en dit long sur son état de santé

Décrite comme «fragile» et «fatiguée», Bernadette Chirac a pris une importante décision ce jeudi 14 mars. L'ancienne première dame de 85 ans a préféré céder sa place au sein du conseil d'administration d'un groupe de luxe.

Cela fait plus de neuf mois que Bernadette Chirac n'est pas apparue en public. Le 8 juin dernier, l'ancienne première dame avait été vue en fauteuil roulant, alors qu'elle inaugurait une avenue portant son nom et celui de son époux Brive-la-Gaillarde, en Corrèze. Accompagnée de sa fille, Claude, l'octogénaire avait fait part de sa joie avec une voix haute et claire, bien qu'elle était affaiblie. «Vous savez combien nous sommes attachés cette terre corrézienne qui est le berceau familial de Jacques, avait-elle déclaré selon des propos rapportés par Paris Match. C'est dire son émotion lorsque je lui ai appris. J'ai lu sur son visage, dans son regard, sur son sourire, un très grand bonheur

Malgré son absence, Bernadette Chirac est plus que jamais au c...ur de l'actualité. Le 27 février, Erwan L'Eléouet a publié Bernadette Chirac, les secrets d'une conquête aux éditions Fayard. Un ouvrage pour lequel il a eu l'opportunité de s'entretenir avec l'ex-occupante de l'Elysée, en octobre dernier. C'est ce moment-l que le biographe a pris conscience de son état de santé. «J'allais rencontrer une dame de 85 ans qu'on sait fatiguée, fragile, a-t-il confié au Figaro. Je savais que les photos aident les gens âgés plonger dans leur mémoire car elles ravivent leurs souvenirs. Donc j'ai apporté deux albums d'un des cousins de Bernadette Chirac, Nicolas Panhard. Et cela a fonctionné: sur ces clichés qu'elle n'avait jamais vus, elle reconnaissait des proches, livrait des anecdotes

Mais Bernadette Chirac reste fragile. Ce jeudi 14 mars, l'ancienne première dame a pris une importante décision. Dans un communiqué publié par l'AFP, le groupe LVMH a annoncé que l'octogénaire avait choisi de «mettre un terme ses fonctions d'administrateur» après neuf ans de bons et loyaux services. De quoi lui permettre de se ménager, mais également de veiller sur son époux, Jacques Chirac, dont les dernières nouvelles ne sont pas des plus rassurantes.

Nous vous recommandons