Bernard Pivot, enquêteur aigrelet face Georges Simenon sur LCP

Bernard Pivot, enquêteur aigrelet face Georges Simenon sur LCP

Tvmag Il y'a 1 semaine  Source

«Rembob'INA» rediffuse l'interview de l'écrivain belge dans «Apostrophes», en 1981. Une séquence étrange qui met mal l'aise.

Ils ratèrent leur dernier rendez-vous. Tout au long de leur face--face, Georges Simenon et Bernard Pivot se cherchent et ne se trouvent pas. Ne se comprennent pas. Cet «Apostrophes» du 27 novembre 1981, l'une des dernières interviews du romancier belge, est resté dans l'histoire de la télévision. Il repasse dans l'émission «Rembob'INA» de LCP, programme qui explore les trésors des archives de l'Institut national de l'audiovisuel. Patrick Cohen, qui fait office d'animateur, est ici accompagné du biographe et journaliste Pierre Assouline.

Rembobinons, donc. En 1980, Georges Simenon ressort ses stylos pour coucher ses Mémoires intimes. L'homme, qui imaginait les drames dans la vie des autres, en a trouvé un sa porte: sa fille Marie-Jo s'est tiré une balle dans le c...ur deux ans plus tôt. Son visage est figé au-dessus d'un large col de chemise: «Aujourd'hui, la douleur s'est adoucie. Nous vivons comme si elle était encore l.»

Etonnante sécheresse de c...ur

Bernard Pivot mène son enquête, la Maigret. Semble vouloir coincer cet écrivain que, pourtant, il admire. À quarante ans de distance, ses remarques laissent transparaître une étonnante sécheresse de c...ur. «Je ne pensais pas que vous pouviez être proche de votre famille», lui lance-t-il. Puis: «Vous ne deviez pas être facile vivre.» L'animateur, joint par téléphone par Patrick Cohen, confesse en avoir conçu ensuite un peu de «honte».

Nous vous recommandons