Brigitte et Emmanuel Macron en Arménie, sur les terres de Charles Aznavour

Brigitte et Emmanuel Macron en Arménie, sur les terres de Charles Aznavour

RSS FEED Le 2018-10-11

Quelques jours après l'hommage national rendu à Charles Aznavour dans la Cour d'honneur des Invalides, à Paris, en présence d'Emmanuel et Brigitte Macron, le couple présidentiel se trouve sur les terres du défunt chanteur. Un voyage officiel marqué par de multiples commémorations.

Charles Aznavour est décédé le 1er octobre 2018 chez lui, à Mouriès (Bouches-du-Rhône), à l'âge de 94 ans, laissant un immense vide derrière lui. Personnage incontournable de la chanson française, ce qui lui a valu de recevoir un hommage national le 5 octobre dernier dans la Cour d'honneur des Invalides, l'interprète d'Emmenez-moi était très attaché à ses racines arméniennes, le pays de ses parents.

Présents lors de l'hommage national de la semaine passée, dignes auprès des proches du défunt chanteur, Brigitte et Emmanuel Macron se trouvent en Arménie depuis quelques heures. Le couple présidentiel français est arrivé à Erevan dans la soirée du 10 octobre, accompagné du chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian et de la ministre de la Culture Françoise Nyssen. Emmanuel Macron, participe au 17e Sommet de la francophonie ce jeudi 11 octobre et célébrera la mémoire de Charles Aznavour.

Le chef de l'Etat français et son épouse ont débuté leur journée par une cérémonie de dépôt d'oeillets à la flamme éternelle du mémorial du génocide arménien Tsitsernakaberd à Erevan. Ils ont ensuite planté un arbre un mémoire des victimes du génocide. La première dame portait pour l'occasion une robe rouge associée à un manteau noir et des escarpins coordonnés.

Emmanuel Macron a ensuite participé à l'ouverture du sommet de la francophonie, qui réunit une cinquantaine de dirigeants dont le Canadien Justin Trudeau, le Belge Charles Michel et les présidents sénégalais, tchadien et libanais. Le président de la République y a prononcé un discours en fin de matinée, déclarant notamment : "Le premier combat de la francophonie dans les années à venir, c'est la jeunesse, et particulièrement la jeunesse africaine."

La francophonie doit tre le lieu du ressaisissement contemporain, et le franais, la langue du refus de ce qui se passe, la langue d'une ambition commune. pic.twitter.com/RXcee1TQxx

Le premier combat de la francophonie dans les annes venir c'est la jeunesse, et particulirement la jeunesse africaine. pic.twitter.com/F1dxY04pdZ

Emmanuel Macron doit également se rendre au Centre Aznavour, sur les hauteurs d'Erevan, pour une rencontre avec des proches du chanteur, dont son fils Nicolas, très impliqué dans la Fondation créée par son père. Les époux Macron vont également assister au concert hommage à l'auteur de La Bohème, qui sera célébré par des artistes arméniens et internationaux, comme Zaz, Angélique Kidjo, Serge Lama et le pianiste du chanteur, Erik Berchot. Ce concert, offert par le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, se déroulera place de la République, en plein centre d'Erevan.

Nous vous recommandons