"C'était presque devenu une habitude": les aveux glaçants d'une mère infanticide

C'est un procès hors-norme qui s'est ouvert à Colmar, mardi 18 juin. Celui de Sylvie H., une femme qui a reconnu avoir tué cinq de ses nouveau-nés. Pendant quatorze ans, les recherches de la cellule "Infanticides 68" sont restées vaines. En octobre 2003, c'est un habitant du bois de Galfingue qui a fait une terrible découverte : quatre corps - trois filles et un garçon nés des mêmes parents - enterrés. En novembre 2017 finalement, les gendarmes retrouvent leur mère grâce à son ADN. "Je sais pourquoi vous venez", leur lance-t-elle d'emblée.

Chez elles, les enquêteurs découvrent le corps d'un cinquième nouveau-né dans une glacière, comme le rapporte Le Parisien. Son mari, décédé depuis, n'en savait absolument rien. Pendant quatre jours, Sylvie H. va être jugée. Elle "a d'emblée reconnu avoir tué ces bébés à la naissance. Elle parle de cinq ou six nouveau-nés, dont elle accouchait seule dans les toilettes, souvent la nuit. Elle les plaçait sous une serviette pour ne pas les voir avant de les étrangler ou de les étouffer", écrivent nos confrères du Parisien. "C'était un truc dans mon corps dont je ne voulais pas. Je ne peux pas vous dire pourquoi, a-t-elle expliqué en garde à vue. Je les ai cachés dans un coin. C'était presque devenu une habitude. Une fois, deux fois, trois fois..."

Avant la naissance de sa dernière fille en 1999 - elle s'est rendue compte de sa grossesse trois heures avant d'accoucher à l'hôpital -, Sylvie H. a fait plusieurs dénis de grossesse. Comme elle, ses proches n'ont rien soupçonné. Face à la cour, son avocat va plaider son enfance difficile et les viols de son beau-père. "Elle ne parvient pas à expliquer, elle ne comprend pas ce qui lui est arrivé et ce n'est pas une posture de défense", confie Me Roland Moeglen. Si elle est reconnue coupable de cinq infanticides, elle pourrait terminer sa vie derrière les barreaux.

Ne ratez aucun article de Closermag.fr en recevant directement une alerte via Messenger

Nous vous recommandons