C vous : le témoignage très fort de Zarie Sibony, ancienne caissière de l'Hyper Cacher

C vous : le témoignage très fort de Zarie Sibony, ancienne caissière de l'Hyper Cacher

Telestar Le 2020-09-22  Source

Le 2 septembre, le procès des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 a débuté devant la cour d'assises spéciale de Paris. Puis, mardi 22 septembre s'est tenue devant la cour d'assises spéciale de Paris une audience durant laquelle les proches des victimes de l'Hyper Cacher, ainsi que les otages, ont pris la parole. Zarie Sibony, ancienne caissière du magasin, a fait face Amédy Coulibaly pendant quatre heures et quatre minutes. Après cette journée riche en émotion, la jeune femme de 27 ans est venue témoigner dans C vous. Face Anne-Elisabeth Lemoine et ses chroniqueurs, Zarie Sibony avoue avoir été "persuadée" qu'elle allait mourir ce jour-l. "La question c'était : 'Quand est-ce que ça va arriver ? Est-ce que c'est tout de suite ? Dans une seconde ? Dans cinq minutes ? Est-ce que ça allait être une balle dans la tête rapidement ou bien, est-ce que ça allait faire aussi mal qu' Yohan, qui était derrière nous en train d'agoniser ?'"

La nouvelle vie de Zarie Sibony

Cette prise d'otages du 9 janvier 2015 a totalement bouleversé la vie de Zarie Sibony, qui a décidé de quitter la France et de s'installer en Israël pour ne plus avoir faire face de l'antisémitisme. L-bas, elle a fait le choix de travailler dans le milieu médical : elle vient d'obtenir son diplôme d'infirmière. Un choix qui n'est pas dû au simple hasard.

Si Zarie Sibony s'est dirigée dans cette voie, c'est avant tout car elle regrette de ne pas avoir pu sauver les quatre victimes de l'Hyper Cacher. "C'était une des choses traumatisantes, de rester dans cette pièce tellement longtemps, confinée avec les corps, le sang... Yohan était blessé longtemps, on l'entendait derrière, même si j'osais lui demander si je pouvais l'aider... Je ne savais pas quoi faire pour l'aider. C'était horrible". Désormais, Zarie Sibony tente d'avancer mais fait savoir qu'elle ne pourra "plus jamais" être la personne qu'elle a été. La jeune femme a de l'espoir et pense "que (...)

Nous vous recommandons