Cannes2018: retour sur les plus beaux accidents de robes du Festival

Le Festival de Cannes, son tapis rouge et sa célèbre montée des marches constituent d'indubitables temps forts du Festival, en marge de toute actualité cinéma. Les ravissantes les plus en vue, habillées et bijoutées de pieds en cape par la fine fleur des maisons de couture et d'orfèvrerie, offrent aux spectateurs et la horde des photographes quelques poses de rêve et de charme. Mais, soyons honnêtes, le tapis rouge et les marches sont aussi le théâtre d'une des péripéties qu'on adore guetter : les accidents de robe. Des accidents qui non seulement permettent aux belles qui les subissent de composer l'arraché un nouveau rôle - l'embarras ou le fou-rire "" mais aussi introduisent, avec la complicité éventuelle d'un coup de vent galopin, une dose de spontanéité dans un protocole ultra-encadré.

La France peut se targuer d'avoir l'une des plus ravissantes championnes du monde de l'accident robe. Rares sont en effet les éditions cannoises en sa présence où Sophie Marceau n'abandonne pas aux photographes avides un téton voire carrément une poitrine surgie l'improviste (2005) ou un fugace aperçu de culotte (2015).

Bien qu'elle soit, entre autres choses, une vedette de l'incident robe, Sophie Marceau n'a heureusement pour elle jamais expérimenté le véritable fashion-crash que Bella Hadid (voir notre diaporama) a vécu en 2016. Sa robe ultra-échancrée signée Alexandre Vauthier a trahi de toutes les manières possibles la jeune mannequin face une galaxie de photographes qui n'en ont, hélas pour elle heureusement pour nous, pas manqué une péripétie. Quelles seront les championnes involontaires des incidents robes lors de ce Cannes 2018 ? Comptez sur Closer.fr pour suivre l'affaire de près !

Diaporama réalisé par Arabelle Combet.

Nous vous recommandons