Carla Bruni : "J'ai posé les armes pour mon homme"

Carla Bruni : "J'ai posé les armes pour mon homme"

Parismatch Le 2020-09-23  Source

Carla Bruni renoue avec la grande chanson d'amour et déclare plus que jamais sa flamme à l'homme de sa vie, Nicolas Sarkozy.Extraits de sa longue confession.

En mercredi après-midi, dans une belle demeure du XVIe arrondissement de Paris. Carla Bruni termine une interview. Sa fille, Giulia, vient se présenter avec une exquise politesse. Son époux, lui, travaille à l'étage et a été prié de ne pas quitter son bureau. Si Nicolas Sarkozy a été la star de l'été dans les librairies, il est temps pour Carla Bruni de reprendre la lumière. Depuis sept ans, elle n'avait pas sorti d'album composé de chansons originales. Il y avait seulement eu un disque de reprises de standards anglo-saxons, qui lui a permis de chanter trois ans dans le monde entier, de Paris à Séoul en passant par New York ou Beyrouth. Mais elle n'avait pas asséché sa plume pour autant. Dans les grands cahiers qu'elle garde précieusement, elle note des idées, des bribes de phrases. Et, doucement mais sûrement, les chansons sont nées.

Paris Match. Vous dites dans votre disque que ce qui vous apporte le plus de réconfort, finalement, c'est l'amour de votre homme. Vous chantez : "Rien que l'extase des caresses de ton visage / Depuis c'est tout doux / Je ne fais plus rien du tout / Sans regrets, ni tracas / Je laisse le temps passer par là."
Dans ce disque, et plus particulièrement dans cette chanson, je parle des deux choses qui m'intéressent dans la vie : l'amour et la mort. Tout le reste, c'est de la littérature. Quand on trébuche, la seule parade, c'est l'amour désirant. Pas l'amour "vas-y-passe-moi-le-tricot Non, je parle de la chamade, la vraie.

Quand votre vie est exposée dans des romans, que ce soit celui de Justine Lévy ou celui, plus récent, de votre ancien compagnon Raphaël Enthoven, qu'en pensez-vous ?
Je n'ai jamais ouvert le livre de Justine Lévy et je n'ai pas encore eu le plaisir de lire celui de Raphaël. Parce que, cet été, j'ai lu le bouquin d'un mec qui écrit à côté de moi comme s'il était Honoré de Balzac et qui le donne à lire à ses proches avant moi ! (...) Mais pour préciser les choses, pour moi, que ce soit dans le cas d'un livre ou d'un film, ma s...ur se servant pas mal de la matière familiale pour ses longs-métrages, je sais que je ne suis jamais totalement le personnage dont on parle.

(...)

Vous avez été malheureuse en amour ?
Non, mais j'ai frôlé ce sentiment. Avant lui, j'étais très immature en amour, je me protégeais en faisant la bravache, la fille qui fait tout ce qu'elle veut, qui est libre. Quand je suis tombée toute cuite dans l'escarcelle du mariage et de la fidélité, c'est quelque chose qui m'a beaucoup étonnée. Je n'avais jamais connu ça avant. J'ai posé les armes pour lui, pour ne pas le rater, pour lui mettre le grappin dessus. Je ne l'aurais pas fait pour d'autres.

Nous vous recommandons