Charlotte Gainsbourg défend Michael Jackson: les internautes la détruisent

Invitée chez Quotidien ce lundi 25 mars, Charlotte Gainsbourg ne s'est pas privée de donner son avis sur le traitement de Michael Jackson la suite de la diffusion de Leaving Neverland. Un boycott qu'elle ne trouve «pas normal». De quoi susciter l'indignation sur Twitter.

Décidément, le clan des Gainsbourg fait la Une de l'actualité en cette fin du mois de mars. Ce vendredi 22 mars, c'est Lou Doillon, la dernière fille de Jane Birkin qui s'étendait comme rarement sur sa vie, dans les colonnes de Vanity Fair. Et la demi-s...ur de la regrettée Kate Barry n'avait pas hésité faire une révélation fracassante au sujet de sa relation avec sa maman. « Je l'ai toujours vue et aimée, mais il n'y a jamais eu de fusion. Je l'ai toujours regardée et j'aime cette place-l. Je n'ai jamais voulu prendre sa place, être dans ses souliers », avait déclaré la chanteuse au magazine. Le week-end passé, c'est cette fois-ci la benjamine de l'interprète de La Gadoue qui a fait le choix d'élever sa voix dans les médias. Et force est de constater que certaines de ses sorties sont loin, mais alors très loin d'avoir fait mouche auprès du public.

Ce lundi 25 mars, Yann Barthès recevait Charlotte Gainsbourg sur le plateau de Quotidien. Grande habituée du talk-show de TMC,la compagne d'Yvan Attalétait visiblement très l'aise, se laissant même aller quelques confidences rares au sujet de son père Serge, décédé le 2 mars 1991. «Avant, j'allais jamais sur la tombe de mon père parce qu'il y avait des gens. Encore une fois très gentils, adorables, mais ce ne sont pas des moments où on a envie d'être reconnu », a notamment déclaré celle qui aujourd'hui va «tout le temps » au cimetière Montparnasse. Et si ces déclarations ont touché les téléspectateurs, ce n'est pas vraiment le cas de celles qu'elle a faites au sujet de Michael Jackson.

Interrogée sur le documentaire Leaving Neverland qui secoue actuellement tout le monde, Charlotte Gainsbourg a révélé qu'elle avait du mal comprendre ceux qui ont décidé de boycotter le roi de la pop après c-les témoignages mettant en lumière ses possibles actes pédophiles. « Je ne trouve ça pas bien, a-t-elle lâché. Je ne trouve pas normal de boycotter même les photos de photographes qui sont dans les histoires #metoo et je ne trouve pas ça normal quand ça touche l'art de quelqu'un.» Des propos qui n'ont pas manqué d'en indigner certains. «Déj, n'importe quelle interview de Charlotte Gainsbourg Quotidien file des envies de Prozac. Mais alors le segment sur Michael Jackson c'est Leaving Malaiseland », « Donc Charlotte Gainsbourg trouve que c'est «pas normal» de boycotter l'art d'une personne accusée d'agression sexuelle [...] Elle a tellement intégré le sexisme qu'elle le revendique», pouvait-on notamment lire sur Twitter. Un public qui se la joue plus que jamais Je t'aime, moi non plus.

Nous vous recommandons