Christian Quesada: sa remise en liberté rejetée, Jean-Luc Reichmann réagit

Christian Quesada: sa remise en liberté rejetée, Jean-Luc Reichmann réagit

Voici Il y'a 1 semaine  Source

L'ex-champion des 12 coups de midi, Christian Quesada, a vu sa seconde demande de remise en liberté rejetée ce mardi 3 décembre. Il a récemment fait l'objet de 5 nouvelles plaintes. Jean-Luc Reichmann a exprimé son sentiment sur l'affaire.

L'animateur de l'émission était tombé de haut. Christian Quesada, grand champion Des 12 coups de midi, l'émission phare de TF1, avait été arrêté et incarcéré en mars 2019. Les chefs d'accusations sont choquants : « Corruption de mineur, détention et consultation d'images pédopornographiques ». Jean-Luc Reichmann, qui a été aux côtés de Christian Quesada durant ses 193 participations, s'était dit très choqué par l'affaire, lui qui est engagé dans la protection de l'enfance. Ce 3 décembre, Christian Quesada a vu sa seconde demande de remise en liberté être refusée : il a en effet fait l'objet de cinq nouvelles plaintes. Il restera donc en détention provisoire la prison de Bourg-en-Bresse. Jean-Luc Reichmann, lui, s'est exprimé ce 3 décembre Femme Actuelle. Il avoue suivre l'affaire, mais de loin : « Pour moi, évidemment, il faut que la justice parle. J'ai tout dit en ce qui me concerne. Christian Quesada est une personne qui ne fait plus partie de mes horizons. Il y a des gens qui sont de très grands professionnels, que ce soit dans la police ou dans les tribunaux... Cela ne m'appartient plus. »

« Ce n'est plus mon histoire »

Quant la demande de remise en liberté, il en a entendu parler, mais réitère : « Ce n'est plus mon histoire donc je suis très, très serein l-dessus. Pour moi, c'est de la trahison et c'est tout. Et partir du moment où il y a trahison, ce n'est plus mon histoire. » Malgré qu'il a été « beaucoup plus marqué que vous ne le croyez » par les révélations sur l'ancien candidat, Jean-Luc Reichmann affirme ne jamais avoir songé abandonner l'émission des 12 coups de midi : « Je n'y ai pas pensé une seconde », jure-t-il. Au contraire, cette affaire l'a animé d'une nouvelle force : « Cela m'a donné trois fois plus envie de me battre contre ces fléaux sociaux. Cela m'a donné deux fois plus la rage. [...] Je l'ai découvert en même temps que les téléspectateurs, en même temps que tout le monde. Quand vous prenez une grande claque comme cela... Moi, cela me donne trois fois plus envie de me battre contre tout ça », assure-t-il.

Nous vous recommandons