Christophe Castaner: la réaction très cash de son frère après sa soirée au Noto

Le 9 mars 2019, Christophe Castaner embrassait une autre femme que la sienne, sans prêter attention aux objectifs qui l'entouraient. Pris dans un scandale, le ministre de l'Intérieur s'est fait remonter les bretelles par son grand frère Serge, comme on l'apprend dans le livre Le kéké de la République.

Dans Le kéké de la République, paru ce jeudi 27 février chez Plon, Pauline Théveniaud et Jérémy Marot s'intéressent Christophe Castaner. Après avoir exploré les coulisses d'En Marche avec Les apprentis de l'Elysée, la journaliste du Parisien et le reporter de l'AFP dressent un portrait du ministre de l'Intérieur. Impossible pour eux de ne pas consacrer un chapitre la nuit où tout a basculé : celle du samedi 9 mars 2019, où Christophe Castaner s'est grandement rapproché d'une autre femme que la sienne. Cette nuit-l, alors que les Gilets Jaunes avaient manifesté dans les rues de Paris quelques heures plus tôt, le ministre s'était détendu au Noto, un restaurant festif du 8ème arrondissement de Paris. Les images de cette soirée, le montrant en train d'embrasser une ex-collaboratrice, ont fait polémique. Et si Christophe Castaner s'est fait sermonner par Emmanuel Macron, il appréhendait également la réaction d'une autre personne.

Christophe Castaner sévèrement taclé par son grand frère

« Il est un SMS que le ministre de l'Intérieur met longtemps ouvrir, c'est celui de son frère Serge », racontent Pauline Théveniaud et Jérémy Marot dans Le kéké de la République. Et pour cause, l'aîné de Christophe Castaner n'allait pas être tendre avec lui... « S'il s'est fait piéger comme cela, c'est qu'il n'est plus capable de se défendre, trop fatigué pour être lucide », déclare-t-il dans le livre. Il ne s'est pas gêné pour livrer sa réaction très ferme vis--vis de cette affaire qui a éclaboussé son petit frère : « Si tu n'es pas capable de te douter qu'il y avait 25 portables autour de toi, c'est que tu as dépassé les limites et que tu n'es plus capable de te protéger, lâche Serge Castaner dans Le kéké de la République. Tu es un personnage public. Tout le monde va voir que tu embrasses une nana. Soit il faut être ivre mort, soit con comme un âne.» Une déclaration laquelle il a ajouté, cinglant : « Mon frère ne boit pas. » Il doit y avoir une sacrée ambiance, aux réunions de famille des Castaner...

Nous vous recommandons