Christophe Castaner: le ministre de l'Intérieur convoqué Matignon après sa soirée en boîte de nuit

Filmé et photographié en train d'enlacer une jeune femme dans une boîte parisienne le samedi 9 mars, Christophe Castaner aurait été convoqué Matignon pour s'expliquer sur cette soirée. De passage sur Europe 1, Edouard Philippe a depuis assuré que «le ministre de l'Intérieur a toute [sa] confiance».

Depuis le 16 octobre 2018, Christophe Castaner est confronté la crise des Gilets jaunes et fait face de nombreuses critiques. Alors qu'il s'est rendu dans plusieurs villes pour constater les dégâts des manifestations de Français qui descendent dans les rues pour faire part de leurs revendications, le ministre de l'Intérieur a notamment été fustigé pour sa loi anti-casseurs. Cela n'empêche visiblement pas le premier policier de France de s'accorder quelques moments de relâchement.

Le samedi 9 mars, après un acte XVII des Gilets jaunes qui n'a réuni que 28 600 manifestants dans toute la France, le ministre de 53 ans a décidé de décompresser au Noto. Dans cette boîte parisienne branchée, située l'étage de la salle Pleyel dans le huitième arrondissement, Christophe Castaner a d'abord participé un dîner organisé par le judoka Teddy Riner. Le proche d'Emmanuel Macron s'est ensuite invité une soirée laquelle il n'était pas attendu, où il s'est quelque peu laissé aller. Au cours de cette fête bien arrosée, le politicien marié depuis 25 ans a notamment été filmé et photographié en train d'enlacer une jeune inconnue.

D'après les informations de la matinale d'Europe 1, Christophe Castaner a récemment dû s'expliquer sur cette nuit du 9 mars, dont les images ont très rapidement fait le tour des réseaux sociaux. Dans la soirée du jeudi 14 mars, le ministre de l'Intérieur aurait en effet été convoqué Matignon. Le patron de la Place Beauvau a probablement dû se justifier sur le fait qu'il n'était apparemment pas accompagné de son équipe de sécurité ce soir-l. Interrogé par Europe 1, le Premier ministre a depuis affirmé que « le ministre de l'Intérieur a toute [sa] confiance». «Je crois qu'il n'y a pas de question autour de sa sécurité» a-t-il ajouté. Au sujet de «l'exemplarité» de Christophe Castaner, Edouard Philippe a conclu en «se refusant plus de commentaire sur cette soirée privée».

Nous vous recommandons